Fuga III in Cis - 2ème Livre

BWV 872

Comme la N° 9 en mi majeur BWV 854 du 1° Livre, voici à nouveau une fugue strette ; c'est à dire que Bach n'attend pas dans l'exposition la fin du Sujet pour faire entrer la Réponse. La strette est déjà très raprochée puisque la Réponse puis le Sujet renversé rentrent à la blanche. Une multitude de superpositions va engendrer un discours très volubile et énergique dans lequel on perçoit bien ces entrées canoniques.

Voici le plan de cette fugue :

Exposition des trois voix superposées : S / R / Si

Mes. 4 : Contre-exposition S / R / R (Seul le Sujet est entier car Bach enchaîne avec trois entrées superposées de la tête du S en diminution.

Mes. 7 : à nouveau trois entrées superposées de réponses avec transformation de la queue du Sujet. (strette à la blanche)

Mes. 9 : basse & ténor présentent un Sujet avec contraction du corps et nouvelle queue, tandis que le soprano présente un Sujet interrompu.

Fin mes. 10 & 11 : strette à 4 sur la tête du Sujet à la noire : 2 Sujets 2 Sujets inversus.

Mes. 12, 13, 14 : 1er Divertissement.

Mes. 12 1/2 : strette à 3 et à la blanche R / R / Si avec queue brodée.

Mes. 17 & 18 utilisation de la queue modifiée pour une sorte de conduit ou épisode amenant :

Levée de Mes. 19 : strette à 3 et à la noire de la diminution de la tête du Sujet.

Mes. 20 à 24 : 2° Divertissement, que l'on peut qualifier d'épisode, car ponctué d'apparitions de tête du Sujet (inversus puis mvt droit) et de queues du Sujet transformées.

Mes. 25 : superposition de l'augmentation avec un Si et une Réponse.

Mes. 26 à 31 : 3° divertissement (ou épisode) : utilisation de 2 queues du S transformées et de têtes du Si, puis S aug. et force queues du S transformées.

Mes. 31 1/2 : utilisation à la basse de la tête de la Réponse pour former cadence parfaite avec la tonique de la mesure 33. Excitation de triples-croches jusqu'à la pédale de tonique, sur laquelle est rappelée et symbolisée la tête du Sujet.

Voici une fugue très atypique, qui tranche nettement avec les deux précédentes et continue le catalogue impressionnant de possibilités que Bach nous propose dans ces deux livres !